01 juin 2017

Oracle France - Encore un PSE

Une fois encore la filiale française est touchée par un PSE décidé par la Corp impactant principalement les métiers backoffice et developpement.

Une fois encore, les salariés français sont plongés dans l’incertitude et dans l’angoisse quant à leur avenir professionnel.

Une fois encore, nous déplorons la transformation à marche forcée du Groupe qui est à l’œuvre depuis 3 ans ainsi que la brutalité qui caractérise les décisions d’Oracle, dont les seuls objectifs sont l'autofinancement de la croissance, le taux de marge,  et les dividendes de ses actionnaires et cadres dirigeants.
 

Avec 3 PSE en 2 ans, les dommages sur l'emploi sont considérables dans un Groupe qui a déjà réalisé plus de 6 Milliards de $ de Résultat Net en FY17 (au 28 février 2017), ce qui ne nous qualifie pas exactement d’entreprise en difficulté…

Cette transformation qui est guidée par une volonté forcenée de réduire les coûts se décline de la manière suivante :
-    Délocalisation massive vers les pays où les salaires et la protection sociale sont moins élevés (Roumanie, Inde, Espagne, Irlande…)
-    Pressions au départ sur les salariés seniors et embauche de juniors moins rémunérés
-    Industrialisation des ventes avec la création de centres de « télévente » de plus en plus importants, ayant pour vocation de remplacer à terme une partie des forces de vente
 

Aujourd’hui ce sont, entre autres, nos collègues des GBU et des équipes de développement et du support système qui sont à leur tour dans le viseur de la Corp…
 

Faute de pouvoir s'opposer avec succès aux licenciements dans le système économique actuel, la CFDT s’est attachée à essayer d’en limiter les conséquences négatives sur les salariés en encadrant leurs conditions de réalisation et en garantissant les conditions jusqu’en 2020.
 

La CFDT a ainsi voulu et obtenu la signature de l’accord « ACDE » qui impose à Oracle des conditions intéressantes que ce soit dans le cadre d’un départ économique ou dans un départ en préretraite PSE.
Il y a donc un seule point satisfaction que l’on peut avoir aujourd’hui dans ce nouveau désastre, c’est d’avoir mis en place pour les 3 prochaines années un système relativement généreux, que ce soit dans le soutien aux reconversions professionnelles que dans le montant des indemnités d'accompagnement.
 

Si malheureusement vous pensez être concernés par ce PSE, contactez-nous pour en parler ensemble. Des permanences sont organisées entre 12h et 14h. 

Nous vous encourageons par ailleurs à réactiver vos profils linked-in afin de rejoindre le collectif des salariés du PSE précédent, et accéder ainsi à la base de connaissance qui y est associée.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Il faut arrêter de croire aux belles paroles de la DRH France....
Une bonne grève leur ferait le plus grand mal...

Anonyme a dit…

A-t-on des chances d'etre accepté avec un dossier en dehors des catégories évoquées ici ?

Anonyme a dit…

Has joined the conference....
C'est interessant d'entendre cela toutes les 10 secondes...

Anonyme a dit…

Combien de postes impactés chez Oracle France ? Bon courage.

Anonyme a dit…

Même question que mon collègue anonyme ci-dessus. De plus en plus dégoûté par cette société, rattaché à l'agence de Lyon qui se réduit comme peau de chagrin... une chance d'être accepté en étant hors des catégories ciblées ?

CFDT Oracle a dit…

Bonjour - Les acceptations de volontariat en dehors des catégories visées devraient être excessivement limitées et correspondre à des correspondances particulieres et spécifique des profils des individus concernés.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Si ma lecture de l'accord est bonne, le périmètre géographique peut seulement être invoqué en cas de licenciement (i.e. départs contraints) et dans le cadre de l'application des critères d'ordre, mais ne saurait être à proprement parlé un critère d'éligibilité dans le cadre d'un départ volontaire. Confirmez-vous ce point?
Par conséquent un salarié occupant un poste à risque, peut se porter volontaire et a donc théoriquement les mêmes chances de partir qu'un salarié à risque dans la périmètre géographique?
Je demande cela car il y a une différence entre le contenu de l'accord signé par la DRH et la présentation qui a été faite aux salariés pendant le cal PSE... qui indique le périmètre géographique comme étant un critère d'éligibilité au volontariat... ce qui reviendrait à désigner des gens quasi personnellement dans certains cas..
Cordialement,

Anonyme a dit…


Bonjour,

Une question spécifique concernant le calcul de l indemnité :

Comment est valorisée la voiture de fonction dans le brut pour le calcul de l indemnité ?


Si je ne prends pas la voiture la fonction en contrepartie, j ai une allocation de 460 Euros/mois ( par exemple ), qui sera partie intégrante de mon brut.

Si j'ai choisi la voiture de fonction, quelle somme dois je intégrer au brut pour le cal de l indemnité ? 460 euros/mois x12 ?

Merci !